AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Messages officiels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 9
J'ai : 1000 ans
Je suis : Moi
Admin
Message Sujet: Messages officiels   Lun 27 Fév - 23:07



PV proposé par Aura·

Mélusine
de Sylvamir

ft. Eva Green

« Je suis la fée solaire que l'astre du jour lui-même masque de ses rayons en pleine lumière. »

exubérante - impulsive - généreuse - sauvage - arrogante - optimiste - volage - capricieuse



© fassylover
Toute Cielsombroise qu'elle soit, Mélusine n'a jamais fait mystère de ses origines erebiennes. Bien au contraire, elle a décidé de faire honneur à ce duché en ornant sa peau de trois tatouages réalisés dans la plus pure tradition du désert.



© missjarlaxle
Âge : 32 ans
Date et lieu de naissance : 1er septembre 969, à Séverac (Sombreciel)
Statut/profession : Marquise de Sinsarelle, Voleuse
Allégeance :  Castiel, duc de Sombreciel ; le Fils des Ombres et la Cour des Miracles ; Anthim, duc d’Erebor


La famille Séverac est une des plus anciennes lignées du continent. L'actuel tenant du titre et souverain du comté, c'est Maximilien, conseiller du trône ducal. Son épouse, Ismalia Kamar, il l'a volée en Erebor et ramenée en Sombreciel pour l'épouser – même si la comtesse prétend de son côté que d'eux deux, c'est elle qui l'a volé pour le faire sien. De leur amour curieusement exclusif pour les mœurs ouvertes de Sombreciel sont nés cinq enfants : l'aîné Melsant, puis les jumelles Mélusine et Mélisende, Meldred le cadet, et enfin Melbren, le benjamin. Famille heureuse dont on faucha le bonheur lorsque le petit Meldred fut perdu en mer à l'âge de deux ans, lors du naufrage du navire qui transportait toute la famille au large de Sombreciel vers la capitale. Il fallut presque quatre années pour qu'un dernier fils ne vienne ramener la joie dans cette famille frappée par le deuil ; et l'arrivée du petit duc Castiel, orphelin et confié à leur tutelle, finit de rendre aux Séverac leur sérénité, même si Meldred ne fut pas oublié.

Les jumelles ont toujours été le reflet l’une de l’autre, depuis le berceau : aussi semblables que deux gouttes d’eau, parfaites copies à quelques menus détails près. C’est dans leur caractère que leur différence s’est cultivée, faisant d’elles une paire absolument complémentaire dans tous ses aspects. Là où Mélusine, celle des deux née la première, se révéla pleine d’exubérance et tempétueuse, vive et impulsive, assurée et capricieuse, Mélisende se montra discrète et sereine, érudite et réfléchie, timide et raisonnable. Mélusine l’ardente, brûlante de cette chaleur solaire qui faisait d’elle une fleur d’Erebor aux racines plongées dans l’or des dunes – et Mélisende la sage, auréolée de ce calme stellaire des étoiles au firmament que Sombreciel se plaît à adorer. Elles s’aiment profondément, les perles jumelles de Séverac, même si leurs choix respectifs les ont éloignées l’une de l’autre.

A l’âge de seize ans en effet, Mélusine décida qu’elle ne voulait pas se marier, pas tout de suite ; mais découvrir Arven et ses coutumes. Passionnée de cartographie, elle partit pour un long voyage qui dura quatre ans, et lui permit de visiter le continent tout entier, munie d’un sauf-conduit diplomatique lui ouvrant les portes des différents duchés. C’est sur les chemins de Lagrance qu’elle fit la connaissance de la Guilde des Voleurs, et à l’aube de ses vingt ans, elle rejoignit la Cour des Miracles de Lorgol, avec ce charme sensuel des gitanes d’Erebor dont le sang coule dans ses veines et qu’elle revendique fièrement, marquise de Sinsarelle jusqu’au bout des ongles depuis son dixième anniversaire. Officiellement, elle y vit une existence de plaisirs et de légèreté en tenant la Tour familiale ; officieusement, elle est la Voleuse aux doigts agiles que le soleil lui-même dissimule en plein jour.

Pendant le livre I : L’Ordalie de Diamant l’a vue se déchirer avec Castiel de Sombreflamme, son frère de cœur, pour avoir osé s’humilier en public, prendre de la drogue et humilier, par la même occasion, Alméïde d’Erebor. Elle assiste tout de même au Tournoi des Trois Opales, où son Hiémain est gravement blessé. Après l’effondrement des tribunes et une nouvelle blessure de son fiancé, ils décident tous deux de hâter leur mariage, qui se tient une semaine après, parmi leurs amis, sur les pavés de la Cour des Miracles. Surtout qu’un heureux événement se prépare : la marquise de Sinsarelle est enceinte.




Famille de SéveracMaximilien, Melsant, Mélisende et Melbren
Une affection profonde unit les membres de la famille Séverac. Les parents, Ismalia et Maximilien, aiment profondément chacun de leurs enfants, qu'ils soient de sang ou de cœur. L'affection familiale accompagne Melsant sur les ailes de son griffon, Mélusine sur les pavés de la Cour des Miracles, Mélisende dans les ombres de la Confrérie Noire, et Melbren entre l'Académie et Euphoria. Famille unie, famille soudée : c'est là leur plus grande force, et c'est ce qui fait de Séverac un des grands noms du duché. Ils veillent les uns sur les autres : et nul malheur ne pourra les frapper tant que leur belle unité subsistera.
Denys du Lierre-RéalJames McAvoy
Pour lui, elle aurait pu renoncer à ses envies d’indépendance. Traversant Lagrance, jeune et pleine de rêves, elle fut reçue à la cour ducale et l’homme sur le trône toucha son cœur. Denys était charismatique, éloquent et lumineux – Mélusine s’approcha, tentée telle le papillon qui viendrait trop près de la flamme se brûler les ailes. Ils se fréquentèrent plusieurs mois, partageant des étreintes passionnelles – mais Denys finit par lui préférer Marjolaine, et Mélusine comprit que l’amour grandiose qu’elle avait imaginé ressentir n’était qu’un feu de paille. Elle reprit la route, blessée, et jura qu’on ne l’y reprendrait plus, verrouillant son cœur. Denys n’a jamais regretté d’avoir choisi Marjolaine, mais il en veut à Mélusine pour l’ampleur de sa réaction à son départ de Lagrance.
Astrid d’EvalkyrLucy Griffiths
C’est un fait, la duchesse de Valkyrion porte le baron de Sylvamir en haute estime et a largement œuvré à ce qu’il soit rétabli dans ses droits. Une attention qui n’a pas échappé à l’œil incisif - et peut-être bien jaloux - de Mélusine de Sylvamir, née de Séverac. La Cielsombroise était alors très attachée au baron et n’appréciait pas du tout l’intervention de la duchesse sur ce qu’elle considère comme ses plates-bandes. À défaut de mieux, Mélusine se contentait de commentaires sarcastiques sur les prétendues infidélités de la duchesse. Sans se douter qu’à l’heure actuelle, ses remarques pourraient bien mettre réellement en danger sa rivale. Surtout si le duc venait à se mettre en tête que sa femme le trompe avec le baron de Sylvamir qu’il déteste cordialement. Désormais mariée à Hiémain, Mélusine n'en veut pas moins à la duchesse et continue à l'invectiver lorsqu'elle la voit.
Astarté des SablesNoémie Lenoir
Mélusine a beau être née cielsombroise, c’est le sang d’Erebor qui coule dans ses veines, Astarté le ressent. Depuis qu’elle s’est présentée à Sinsarelle pour solliciter permission d’y tenir atelier, la petite joaillière se réjouit de chaque visite de sa marquise, tant le flamboiement de Mélusine impressionne ceux qui la côtoient. C’est un plaisir de parer sa maîtresse, et Astarté ne regrette pas de s’être liée à son service. Mélusine, pour sa part, coquette et vaniteuse, apprécie profondément les créations raffinées de la gitane, et la richesse des bijoux qu’elle sait lui créer la flatte d’un éclat bien particulier.
Merle ConsentJoseph Fiennes
Comme pour tous les apprentis qu’il a eus, Merle a agi tel un père et un mentor, et Mélusine de Sylvamir n’y a pas fait exception. Cette petite noble venue à la Cour avec un caractère fort mais un charme fou a rapidement convaincu Merle de la prendre sous son aile, et Isil en soit témoin, il en est fier. Pour elle, loin de sa maison et de sa famille, il s’est révélé être un point d’attache et presque un second père. Et même si elle n’est plus sa petite gamine insupportable, il veille toujours sur elle et profite de la moindre occasion pour la voir et lui prodiguer des conseils. S’il s’est inquiété de la voir absente pendant presque un an, il n’a pas tardé à faire le rapprochement avec le départ de Hiémain. Quelle joie fut la sienne de les voir revenir ensemble à la Cour !
Agathe MartelElle Fanning
Mélusine, bien que portant un titre erebien, est un pur produit de la société cielsombroise présentée comme scandaleusement décadente aux yeux des Bellifériens. Réputée sur tout le continent pour la légèreté de ses jupons et la multitude de ses amants – on mentionne même, ô sacrilèges, des amantes ! – elle a consenti à prendre Agathe sous son aile au sein de la Cour des Miracles uniquement pour échapper aux demandes répétées de sa hiérarchie la sommant de former une nouvelle apprentie. Pensez donc, quoi de plus différent qu’une Belliférienne coincée et une Cielsombroise volage ? Cela dit, la petite semble mignonne et pleine de bonne volonté – peut-être ses préjugés étaient-ils mal placés. Mélusine est déterminée à laisser une chance à Agathe de faire ses preuves ; libre à la benjamine des Martel de se faire une place à ses côtés à la Cour des Miracles où elle est son apprentie, et dans la haute – très haute – société, où Mélusine la présente comme sa nouvelle suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 9
J'ai : 1000 ans
Je suis : Moi
Admin
Message Sujet: Re: Messages officiels   Lun 27 Fév - 23:09




Livre II, Chapitre 1 • Les Sables du Temps
Freyja de Brunante & Ilse Tonnevent & les copains de l'Audacia

Haro sur les biquettes !

Et piquez aussi un ou deux plaids pour rafistoler les voiles




RP express ! Maximum 250 mots par message !



• Date : 26 janvier 1002, 14h, heure locale
• Météo : Froid. Brrrr. Glagla.
• Statut du RP : Ouvert aux pirates :haww:
• Résumé : Braquage par l'Audacia de biquettes outreventoises à Rivepierre.
• Recensement :
Code:
• [b]26 janvier 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1669-haro-sur-les-biquettes-o-rp-express]Haro sur les biquettes ![/url] - [i]Freyja & Ilse & L'Audacia[/i]
Braquage par l'Audacia de biquettes outreventoises à Rivepierre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messages officiels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche pour Messages Officiels - Beige, simple
» Comment insérer une image dans les messages du forum ?
» Messages non lus
» messages envoyés en boucle
» Boutons nouveaux messages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joncheruine :: À É Ì Ò Ù :: Les beaux rêves sont permis-
Sauter vers: